Réparations, Capitale.

Nous repartons de Nazaré pour Lisbonne, et passons ainsi le Cabo da Roca, point le plus ouest de l’Europe : il est plaisant de mettre de l’est dans notre route ! Dès potron-minet, on entend les gémissements de l’imprimante 3D:  il y a moult pièces à réparer pour nos prototypes et sur Karukera!

3D printing at sea

On s’est fixé un défi : réparer l’hydrogénérateur avant d’arriver sur le Tage : on réussit, mais l’un d’entre nous marchera sur une des pales : on en re-fabriquera d’autres !

Pièces de l'hydrogénérateur 2

Arrivés à Lisbonne, nos préoccupations sont bien loin du fado et du tram 28 : où sont Leroy-Merlin et les accastilleurs ? Comment dit-on « tige filetée » et « poulie » en Portugais ? On parvient à trouver toutes les pièces détachés que nous recherchons, mais après 48h, nous n’avons toujours pas vu grand-chose de la ville. Heureusement la mère d’Adrien est là et nous en profitons pour visiter un musée et nous balader un peu !

L’objectif à Lisbonne est aussi de visiter les fablabs et autres lieux de fabrication numérique qui s’y trouve ! On file découvrir le fablab EDP, (l’équivalent du « EDF » français: http://www.fablabedp.edp.pt/en), qui travaille à la fois avec des entreprises et des particuliers. Travaillant à la fois sur la fabrication de circuits électroniques « maison » et sur les traitements de finition de pièces 3D, et on est impressionnés du boulot qu’ils arrivent à faire en étant 3 permanents ! Cet accueil chaleureux à Lisbonne nous fait oublier les cars de touristes qui débarquent continuellement pour faire des « selfies » tout autour de la marina…

Visit at Fablab EDP

Ils viendront ensuite visiter le bateau et nous apporterons un bas de pale d’éolienne et une pale d’hydrogénérateur !

Fab EDP aboard Karukera

Nous allons aussi visiter le Creative Studio Leds&Chips (http://ledsandchips.com) qui nous a fabriqué 3 bas de pâles d’éolienne ! Ils ont eux même-conçu une impressionnante imprimante 3D géante, qui fait presque 1 mètre cube ! Ils seraient capable d’imprimer notre éolienne en une seule pièce, mais très modestes ils ont nommé la machine « Yet Another Rep Rap » (juste une autre imprimante 3D open-source). Une multitude d’objets divers est exposé dans leur studio, dans des dimensions inhabituelles pour des objets imprimés 3D : buste de femme, tabouret, maquette de chimère !

visiting Leds&Chips : huge 3D printer: the YARR

En venant visiter Karukera, ils apportent les dernières pièces manquantes pour l’éolienne !

team Leds&Chips giving Lab-REV two blades for the nex wind turbine aboard Karukera!

Il faut ensuite ré-assembler le puzzle, et partir au plus vite pour ne pas payer une nuit au port de plus !

remontage de la nouvelle éolienne

En noir et blanc le rendu est bon. Nous on s’était bien habitués au multicolore, celle-là fait plus pro, il va falloir y faire attention !

Mise en place de la nouvelle éolienne

Lisbonne nous a permis de rencontrer pleins de makers passionnants, et nous tenons à remercier les fablabs qui nous ont aidé! Zbis (http://zbis.fr/) tout d’abord qui nous avait imprimé les hauts de pâle en France, le fablab EDP (http://www.fablabedp.edp.pt/en), Leds&Chips (http://ledsandchips.com/) ainsi que Gino du hackerspace de la Corogne (http://bricolabs.cc/)! Mais après une semaine entre les bruits de train et ceux des voitures, on n’est pas fâchés de repartir. Inès est rentée en France, et nous visons Faro où nous devons retrouver deux nouveaux équipiers . Les côtes de l’Algarve et un bon coup de vent nous attendent!

 

2 Commentaires

  1. Merci pour votre récit, pour la dédicace et bonne continuation !

  2. Menou Marie-France

    25/05/2015 01:42

    ohé du bateau !
    Bon vent…

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>